HYDROTHERAPIE

 

Dans le cadre de ses consultations en ostéopathie, votre thérapeute, Ria Baudoin, traite régulièrement le colon.

Son expertise et ses compétences sont précieuses car elles permettent d'informer le patient sur d’éventuels disfonctionnements du côlon et, si nécessaire, l’orienter vers d'autres spécialistes pour des soins complémentaires.

L’hydrothérapie du colon est une méthode douce et non agressive d'irrigation du gros intestin (côlon) qui convient à tous.

L'action mécanique et thermique de l'eau est accompagnée d'un massage doux de l'abdomen qui facilite le décollement et la fragmentation des matières vieillies et durcies qui se déposent

Tout se fait en circuit fermé, le processus est complètement inodore et indolore

Il est conseillé de faire, en général, trois séances et de les espacer de plusieurs jours (de 3 jours à une semaine).

 

Hydrothérapie.jpg

Pour qui? Pourquoi?

 
Pour tous

L'irrigation du colon est une méthode douce qui convient à tous, aux bien portants comme aux personnes malades, aux plus jeunes comme aux moins jeunes. 

Dans tous les cas, votre thérapeute vérifiera lors de l'entretien préalable que vous ne présentez pas de contre-indications.

Indications

Le principal motif de consultation est un problème de constipation. Mais les bienfaits de l’irrigation colonique sont nombreux : meilleure digestion, disparition des ballonnements provoqués par la fermentation des déchets, meilleur sommeil…

 

L’irrigation colonique est également souvent pratiquée en accompagnement de jeûnes, de méditation et de psychothérapies.

 

Votre praticien vous informera des contre-indications strictes : maladies inflammatoires, troubles cardiaques, hémorroïdes, chirurgie récente, grossesse...

 
La séance

Avant la séance,

Il n'est pas obligatoire d'être à jeun. Cependant, l'irrigation sera plus complète et efficace si les deux ou trois repas qui la précèdent sont composés de fruits ainsi que d'aliments riches en fibres, puisqu'ils accélèrent le transit intestinal. 

Au début de séance,

Le praticien fait un bilan général et s’assure que le patient ne présente pas de contre-indications .
Pour chaque séance, le praticien utilise un kit stérile à usage unique.

La canule rectale est équipée de deux tuyaux : un pour amener l'eau et l'autre pour évacuer les matières. Ces tuyaux sont ensuite raccordés à la machine.
Après avoir positionné la canule, l'eau tiède (température variable entre 30° et 37°) et filtrée est injectée à faible pression dans le colon.

C'est la circulation de l'eau qui permet l'élimination des matières fécales et toxiques.

Pendant que l'eau circule, l'hygiéniste procède à des massages abdominaux, qui ont pour effet de déloger les matières sans que le patient ait à bouger, se retenir, ou forcer.

Le traitement n'est pas douloureux ; seules de légères crampes peuvent survenir, comme celles que l'on peut ressentir lors de l'évacuation intestinale quotidienne.

A l'issue de la séance,

L'appareil est automatiquement désinfecté.

Différents conseils notamment alimentaires, vous sont donnés à la fin de votre séance afin de conserver au mieux les bénéfices de votre irrigation du colon.

Chacun peut reprendre immédiatement le cours de ses activités quel qu’en soit la nature : professionnelle, sportive, familiale etc..  

Le rôle du colon
 

 Ses fonctions

Le côlon, est une portion importante de l'intestin. Il a pour fonction d'extraire l'eau, le sel et le potassium des matières fécales avant leur élimination.

Les aliments que nous mangeons chaque jour sont de plus en plus toxiques : OGM, engrais, pesticides, colorants, conservateurs, bactéries, antibiotiques, pétrole, hormones, plomb, mercure, etc.

Ces aliments sont digérés puis utilisés pour nos métabolismes vitaux.

 

C'est par le côlon que transitent et s'accumulent les résidus d'aliments digérés.

Les déchets qui ne sont pas éliminés quotidiennement s'entassent et encombrent le côlon droit. Ils se décomposent en produits toxiques qui repassent dans la circulation et diffusent dans tout l’organisme et l'intoxiquent.

 

La séance d'hydrothérapie contribue à restaurer le rôle physiologique du côlon.

5 000 ans d'histoire

La technique du lavement, ancêtre de l'hydrothérapie du côlon, est très ancienne.

  • Les premiers écrits datent de 3 000 ans avant J.C. Le papyrus « Ebers » témoigne de l'importance du nettoyage du côlon par voie rectale.

  • Les Égyptiens se servaient de suppositoires et de lavements, imitant en cela l'ibis qui, avec son long bec, faisait pénétrer de l'eau dans son rectum. Hippocrate (460-377 avant J.C.) décrit la manière de faire des lavages du côlon et indique quels types de plantes y rajouter en fonction des types de pathologie.

  • Au Moyen Âge, l'ibis se trouva remplacé par la cigogne et au XIIIème siècle et, les médecins pratiquaient des lavements avec des solutions compliquées. Dès 1597, la cigogne est devenu le symbole de la médecine, symbole qui se retrouve sur de nombreux documents médicaux et au fronton des anciens hôpitaux.

  • Ambroise Paré (XVIe siècle) est le premier qui décrit précisément l'irrigation du côlon et la distingue du simple lavement.

  • Aux XVIIe et XVIIIe siècles, les lavements sont une partie si importante de la médecine, que les peintres flamands, les conteurs, les graveurs représentent cette pratique dans leurs œuvres.

  • A la fin du XIXe siècle, l'irrigation du côlon s'est vraiment fait connaître avec les travaux du Dr Wood, médecin-chiropraticien aux États-Unis.

  • En 1917, le Dr Kellogg (frère du fondateur de la compagnie de céréales) signe un article majeur dans le Journal of American Médicine. Il rapporte avoir traité des milliers de personnes atteintes de différentes maladies gastro-intestinales sans avoir eu recours à la chirurgie. Sa méthode : exercice, régime diététique et hydrothérapie du côlon. Le traitement se popularise jusqu'à devenir une pratique courante de la médecine classique.

  • Aujourd'hui, l'hydrothérapie du côlon est l'apanage presque exclusif des hygiénistes du colon également appelés "Hydrothérapeute"